Make your own free website on Tripod.com

CARTE BLANCHE



AVERTISSEMENT:
C'est avec beaucoup d'intérêt que je me propose d'intégrer dans cette section du site les textes de création que les visiteurs voudront me faire parvenir par e-mail.
Si vous voulez tenter l'aventure, vous avez carte blanche. Robert.





La science de la vie
Pour apprendre la valeur d'une année,
Demande à l'étudiant qui a raté un examen.
Pour apprendre la valeur d'un mois,
Demande à la mère qui a mis un enfant au monde trop tôt.
Pour apprendre la valeur d'une semaine,
Demande à l'éditeur d'un journal hebdomadaire.
Pour apprendre la valeur d'une heure,
Demande aux fiancés qui attendent de se revoir.
Pour apprendre la valeur d'une minute,
Demande à celui qui a raté son train, son bus ou son avion.
Pour apprendre la valeur d'une seconde,
Demande à celui qui a perdu quelqu'un dans un accident.
Pour apprendre la valeur d'une milliseconde,
Demande à celui qui a gagné une médaille d'argent aux Jeux Olympiques.
Le temps n'attend personne.
Rassemble chaque instant qu'il te reste
Et il sera de grande valeur.
Partage les avec une personne de choix
Et ils deviendront encore plus précieux.

Texte anonyme soumis par Olivier





Le soleil nous réchauffe
La pluie nous purifie
La terre nous oxygène

Le soleil nous redonne la joie de vivre
La pluie nous lave de toute négativité
La terre fait pousser la vie

Les nuages obscurcissent nos pensées
Les émotions obscurcissent nos pensées
Ne pas s'attarder à la noirceur

Vivre, Vivre, Vivre
Fuir, Fuir, Fuir
Vivre la joie de la terre
Fuir les nuages assombrissants

Jacinthe





La source retrouvera t-elle son chemin?
Cherchera t-elle en vain?
La verrai-je quand elle m'aura trouvé?
Pourrais-je m'y replonger?

Nager parmi les dauphins vagabonds
Malgré mon esprit a-demi moribond

De sa main maternelle
Me conduira t-elle en son sein
Pour qu'à nouveau envelloppé de soins
Je retrouve le chemin, le mien!

Je suis là, à attendre
Je suis las d'attendre
Qu'attend t-elle?
M'attend t-elle?

Ne devrais-je pas, moi
Parcourir les sentiers
Tant de fois empruntés
Jadis...
Pour l'entendre à nouveau
Chanter à mes oreilles
Pour la sentir à nouveau
S'infiltrer en mon âme
S'emparer de mon être

Ne devrais-je pas crier?
L'appeler?
L'amadouer?
L'apprivoiser?

Suis-je condamné, pour toujours
À la voir, en rêve
Venir me cajoler, oh amour

Non! Je le sais!
Car si la source s'est tarie
La flamme, elle, ne s'est jamais éteinte
Oui! Je le sais!
La flamme retrouvera la source
La source s'unira à la flamme
Ensemble elles briseront mes chaînes
M'entraîneront hors de moi
De cette prison de verre
Constituée de grains de sable
Cristallisée par la mort de mon âme
Trop longtemps restée inerte...

Bruno.




 
Page suivante

Retour à la page d'accueil 

 
Francité



Votez pour ce site au WebOrama